Politique

TCHAD / PRÉSIDENTIELLE 2024 : L’UNAT CHOISIT LES TRANSFORMATEURS

« La présidente du parti politique Union Nationale pour l’Alternance au Tchad (UNAT), Mariam Ndjelar KOUMADJI, a officiellement annoncé le candidat qu’elle soutiendra pour cette élection présidentielle et dément par ailleurs le communiqué selon lequel, elle aurait appelé au boycott desdits élections. Ceci lors d’un point de presse qui s’est tenu ce 16 avril 2024 au quartier Kabalaye, dans le troisième Arrondissement de la ville de N’Djamena ».

Recalée le 24 mars de la liste des candidats aux élections présidentielles du 06 mai 2024 pour non-conformité de dossier, la présidente du parti politique UNAT, Mariam Koumadji a décidé de décliner l’offre de boycotter les élections mais de poursuivre la bataille auprès d’un autre candidat.

 « Vu cette mauvaise volonté que nous subissons. Nous et l’ensemble de nos militants décidons unanimement en toute indépendance de soutenir le candidat de la coalition justice et égalité, le Dr ASSYONGAR Succès MASRA aux élections présidentielles de 2024 »

C’est sur ses paroles que la présidente de l’UNAT a annoncé qu’elle se ralliera à Succès MASRA. D’après ses dires, les transformateurs est le parti politique dont le projet de société se rapproche le mieux aux aspirations qu’elle souhaite pour le nouveau Tchad. A travers son programme et vision politique, l’UNAT décide de soutenir la volonté populaire en faisant le choix du peuple pour le changement.

« Le candidat Succès MASRA incarne le changement de la jeunesse avec un leadership serviteur. Pour ce faire nous appelons tous les militants et toutes les militantes, sympathisants, sympathisantes et l’ensemble du peuple tchadien à sortir massivement le 06 mai 2024 pour mettre fin à la succession dynastique, à la gabegie, au népotisme, au tribalisme et à l’anarchie en votant le candidat numéro 7, le Dr Succès MASRA » ajoute-t-elle.

 Ces prochains jours, elle accompagnera donc le parti politique « Les transformateurs » dans ce processus électoral.

Pour finir Mme KOUMADJI dément formellement les rumeurs selon lesquelles son parti aurait signé un accord avec le MPS et prévoit de saisir les autorités compétentes afin de prendre les sanctions qui s’imposent contre responsables desdites diffamations.

Nina Marguerite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page