PolitiqueSociétés

CÉLÉBRATION DE LA 52 ÉDITION DE LA FÊTE NATIONALE DE L’UNITÉ DU CAMEROUN AU TCHAD.

« Comme tous les 20 mai, le Cameroun célèbre sa fête de l’unité nationale. Le 20 mai 1972, les deux entités du pays – anglophone et francophone – se réunissaient. C’est donc un jour pour magnifier l’unité retrouvée du Cameroun, après les épisodes pré-indépendance où le Cameroun était divisé et sous la tutelle de la France et de la Grande-Bretagne. Une célébration placer sous le thème « Armée et Nation, ensemble pour un Cameroun uni, pacifique et prospère ».

 En cette journée solennelle et porteuse d’émotions, Son Excellence Monsieur Mohaman Sani Tanimou, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Cameroun en République du Tchad, a présidé avec grâce et solennité l’inauguration du Mat de drapeau de l’ambassade ou de prise d’armes. Cette cérémonie, qui s’est déroulée dans la capitale Tchadienne, a réuni de nombreux citoyens camerounais venus témoigner de leur attachement à leur pays.Sous le thème « Armée et Nation, ensemble pour un Cameroun uni, pacifique et prospère ». L’événement a été marqué par la présence militaire, notamment celle de l’attaché de défense auprès de l’ambassade du Cameroun en République du Tchad, Mboa Guy archange Colonel de gendarmerie, Représentant le ministre de la défense Joseph Bêtise Assomo et a suscité admiration et fierté parmi les participants.

Le drapeau, symbole de l’identité camerounaise

Le drapeau du Cameroun, arborant les couleurs Vert Rouge Jaune, est bien plus qu’un simple symbole. Il incarne la force, la détermination et l’identité du peuple camerounais. Lors de la cérémonie, les citoyens présents ont pu observer avec émerveillement l’ascension majestueuse du drapeau, tandis que l’hymne national résonnait dans l’enceinte de l’ambassade. Ce drapeau représente l’âme et l’esprit d’une nation, offrant à ceux qui le hissent un lien indéfectible avec une communauté qui les dépasse et les nourrit de sa grandeur.

Symbole de la fierté nationale et de l’espoir en des lendemains rayonnants pour le Cameroun.

L’Ambassadeur du Cameroun en République du Tchad a su insuffler un nouvel élan d’appartenance à tous les Camerounais, où qu’ils se trouvent au pays de Toumaï. L’inauguration du Mat de drapeau a été l’occasion pour cette diaspora camerounaise du Tchad de communier avec leur maison commune et de participer à une histoire commune et un destin partagé.

La retransmission à l’Ambassade du Cameroun au Tchad, sur écran géant, du défilé civil et militaire depuis le boulevard du 20 mai, a permis à la Communauté camerounaise vivant dans la capitale Tchadienne, de vibrer en phase avec le Cameroun tout entier, pendant la célébration la Fête de l’Unité Nationale ce lundi 20 mai 2024.

Dans son discours de circonstance lors du dîner offert pour la circonstance, l’ambassadeur de la république du Cameroun, chef de la mission diplomatique en république du Tchad a mis en avant les principes fondamentaux de cette célébration. La fête nationale de l’unité du Cameroun revêt une grande importance, car elle met en lumière le rôle essentiel de la paix et de l’unité nationale dans la construction d’un Cameroun fort et prospère.

Il a également souligné la nécessité d’une ne collaboration étroite entre les forces de défense et le peuple camerounais pour préserver ces valeurs fondamentales.

Dans la continuité, le représentant du président Paul Biya en république du Tchad va étayer ses propos en détaillant les différentes étapes qui ont conduit au référendum du 20 mai 1972. Depuis le traité Germano-Allemand de 1886 jusqu’à ce vote symbolisant la réunification du Cameroun. Le diplomate a rappelé les dates clés qui ont marquées l’histoire de son pays, il a en outre rappelé les étapes historiques qui ont conduit au référendum de 1972, marquant la réunification du Cameroun. Allant de la mise sous mandat de la société des Nations (SND) et la double administration britannique en 1919 à la fin de cette tutelle en 1959 en passant par la tutelle des Nations unies à partir de 1946 et la seconde guerre mondiale, le chef de la mission diplomatique a mis en avant l’indépendance du Cameroun francophone le 1er janvier 1960, et la création de la république fédérale du Cameroun avec deux états fédérés en 1961. Ensuite il souligne l’abolition du fédéralisme par le référendum de 1972, qui a donné naissance à la république unie du Cameroun devenu plus tard la république du Cameroun.

Après ce grand moment de communion avec ses compatriotes, Son Excellence Mohaman Sani Tanimou, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Cameroun en République du Tchad, a offert en début de soirée, une Réception Officielle à l’Hôtel Radisson Blu de N’Djamena où les différents mets du terroir composaient un buffet riche et varié déployé pour la circonstance,

Réception à laquelle ont pris part, outre la Ministre, secrétaire d’Etat aux Affaires Étrangères de la République du Tchad, l’Ambassadeur de Russie, l’Ambassadeur de l’Algérie, les Membres du Corps Diplomatique, les Officiels du Pays Hôte, les Élites Camerounaises, des Invités Spéciaux et certains Présidents d’Associations camerounaises.

Des prestations culturelles et artistiques aux rythmes du Cameroun et du Tchad ont meublé cette belle soirée fortement saluée et appréciée à la fois par les Autorités du Pays Hôte et la Communauté Diplomatique du Tchad. Une journée mémorable qui restera gravée dans les mémoires.

Georges Martial Ngalieu (envoyé spécial voix de l’Afrique)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page